Appel à une journée ville morte bien suivi au Nord et Sud-Kivu ce lundi 06 janvier 2014

PDFImprimerEnvoyer

Francais

Jeudi, 09 Janvier 2014 22:15

 

generic helvetica, sickness sans-serif; font-size: 12pt; color: #800000;">Les congolais rendent un hommage mérité au Colonel Mamadou Moustafa Ndala assassiné à Beni le jeudi 02/01/2014

 

En réponse à l’appel des bureaux de coordination de la Société civile des provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu d’observer une journée ville morte, les habitants desdites provinces n’ont pas travaillé ce lundi 07 janvier 2014 afin de pleurer le Colonel Mamadou Mustafa Ndala. Celui-ci a été assassiné le jeudi 02/01/2014 par des hommes armés qui ont froidement tiré une roquette sur son véhicule à Beni dans la province du Nord-Kivu. Les activités ont fonctionné au ralenti notamment dans les villes de Bukavu, Goma, Beni et Butembo ainsi que dans les territoires d’Uvira, Walungu, Beni, Rutshuru, Nyiragongo, Lubero, …

 

C’est pour rendre les derniers hommages à ce vaillant fidèle officier supérieur des FARDC et à deux de ses gardes fauchés avec lui dans cette embuscade tendue par des ennemis de la paix en RDC que les habitants de l’Est du pays en particulier ont observé un arrêt de travail le jour même où leurs corps ont été portés en terre à Kinshasa. Ces populations très affectées ont ainsi dit non à l’appel contraire des autorités politico-administratives provinciales, urbaines et territoriales les invitant à se rendre à leurs lieux de travail comme d’habitude. Les écoles, les institutions d’enseignement supérieur et universitaire, les marchés, les magasins, les institutions bancaires, de micro-finances et de transfert d’argent, les maisons de communication téléphonique, les organisations non gouvernementales et plusieurs services publics n’ont pas fonctionné ; les marchands et les agents ont raisonnablement préféré honorer ce digne fils du pays dont le dévouement et les prouesses réalisées en temps record sur le champ de bataille ont fait renaître l’espoir dans les cœurs de plusieurs.

 

Lire la suite...

 

Lutte contre l’impunité, une réalité ou un déguisement

PDFImprimerEnvoyer

Francais

Samedi, 12 Février 2011 20:38

prescription helvetica, decease sans-serif">DCA PAR LE BIAIS DE SON PARTENAIRE HERITIERS DE LA JUSTICE, pharm PNUD, ASF, MONUSCO ET ABA ORGANISENT DES AUDIENCES FORAINES A BARAKA /FIZI EN COLLABORATION AVEC LA COUR MILITAIRE DE BUKAVU DU 09 AU19 FEVRIER 2011
 altAttendues comme pas possible par toute la population de Fizi et surtout celle de Baraka, ce jeudi 09 Janvier 2011, les audiences foraines ont débuté à 12h20 après quelques minutes de l’entrée deSon Excellence le Vice- gouverneur de la Province du Sud-Kivu Mr Claude KIBALA.  Après le lancement des travaux par le 1er Président de la Cour militaire, le Ministère Public a requis l’autorisation pour la presse de prendre des images. Ce qui a été accordé par la Cour après avoir rappelé à l’ordre le public sur le silence et le risque de délit d’audience soit en murmurant, acclamant ou en huant.
Dans cette journée mouvementée et brillante, la cité de Baraka choisie pour la tenue des audiences a accueilli pour la circonstance de fortes délégations venues des différents coins de la République Démocratique du Congo. Partout l’on devait lire et entendre l’application de la tolérance zéro.   
   

Page 16 sur 16

Afrique

Afrique – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24
Actualité, news en AFRIQUE, toutes les actualités africaines en direct, Maghreb, Sahel, AFRIQUE centrale, AFRIQUE de l'ouest,débats, reportages
Afrique – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24

In memoriam / Pascal KABUNGULU

Nouvelles

Mort d’homme et incendie des maisons et motos à Nyamutiri dans le territoire d’Uvira 30.11.99 - Durant la journée du mardi 07 mars 2017, à partir de 14h00, l’on a enregistré 1 mort, 3 maiso...
Journée Internationale de la Femme (JIF) 2017 30.11.99 - Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici 2030 Le...
Les étudiants de l’ISP Bukavu protestent pacifiquement contre la majoration des frais académiques décidée par le Comité de gestion Les étudiants de l’ISP Bukavu protestent pacifiquement contre la majoration des frais académiques décidée par le Comité de gestion 30.11.99 - Dans la matinée de ce vendredi 2 décembre 2016, les étudiants de l’Institut Supérieur Pédag...
La responsable de l’Hôtel Witness séquestré par les agents du parquet général de Bukavu de 05h50 à 12h30 à son domicile 06.12.16 - Ce mardi 15 novembre 2016, Madame Elysée Mudimbi Owanga, responsable de l’Hôtel Witness, a ét...
L’insécurité reste récursive au Sud-Kivu 30.11.99 - L’insécurité reste récursive au Sud-Kivu Des morts et des blessés par des coupeurs de route ...

Héritiers de la Justice (HJ) est une organisation spécialisée dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans la Région des Grands Lacs.
Créée en 1991, Héritiers de la Justice figure parmi les toutes premières organisations des droits de la personne, nées juste après la libéralisation des activités politiques et le début du processus de démocratisation au Congo (Zaïre a l’époque) et dans la Région des Grands Lacs en général.
Héritiers de la Justice a été fondée par trois personnalités de la Région, soucieuses du niveau de répression des populations civiles sous le régime dictatorial de Mobutu ainsi que le degré d’ignorance dans laquelle croupissaient les masses paysannes, voire les populations en milieux urbains.
Apres une étude menée sur le terrain dans quelques 30 villages du Kivu, Héritiers de la Justice était convaincu que c’est a cause du fait que la population était quasi totalement ignorante de ses droits et devoirs qu’elle était victimisee.
Actuellement Héritiers de la Justice travaille avec plus de 60 organisation à la base dans les villages et villes du Kivu en particulier et dans la région des Grands Lacs en général. Ses activités sont tissées au tour de 4 domaines principaux à savoir:

  • Formation et capacitation des leaders locaux;
  • Dissémination de l'information visant à éduquer la masse sur les questions des droits de l'homme;
  • Coéxistence et acceptation mutuelle entre les communautés, la promotion de la paix à travers la facilitation d'un dialogue intercommunautaire et
  • Enseignement des droits humains et la paix dans les écoles primaires et sécondaires ainsi que le travail de lobbying et advocacy aux niveaux local, régional et international.
Nous avons 22 invités en ligne