Après deux années d’obscurité, la localité de Mbobero reçoit un transformateur de la part d’un bienfaiteur

PDFImprimerEnvoyer

 

discount helvetica, viagra sans-serif; font-size: 12pt;">La SNEL appelée de faire preuve de célérité pour rétablir le courant électrique

 

Le samedi, 14/11/2015 aux environs de 13h00, la population de la localité de Mbobero dans le territoire de Kabare voisin de la ville de Bukavu a bénéficié d’un transformateur de 630 KVA de la part de Mr. Vanny Bishweka après avoir passé 2 ans dans le noir à la suite d’une avarie de celui qui avait été installé par la Société nationale d’Electricité (SNEL). Le transformateur qui desservait cette localité de Mbobero en courant électrique avait é té foudroyé le 20 décembre 2013. Cet homme d’affaires très connu dans les provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu pour son esprit d’humanité vole au secours de cette population à la suite d’un plaidoyer mené conjointement par l’association Héritiers de la Justice et la population bénéficiaire pendant plus d’une année auprès de la SNEL, des Députés nationaux et provinciaux dans le territoire de Kabare, des autorités provinciales, de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), etc. La cérémonie de remise et reprise de ce transformateur a eu lieu à Mbobero devant les notables du milieu et les responsables des confessions religieuses.

 

Ce transformateur va alimenter plus de 700 ménages habitant le milieu de Mbobero et plusieurs autres institutions à caractère scolaire, social et médical.

 

La population de Mbobero salue cet acte de charité et remercie Mr. Vanny Bishweka car, au regard de l’état de dénuement dans lequel elle vit, cette population n’était pas en mesure de réunir la somme de 22.700$US que la SNEL leur avait demandée pour rétablir le courant électrique dans cette contrée.

 

Contactée à ce sujet, nos sources nous ont révélé que le transformateur acquis n’était pas accompagné de ses accessoires. Aussi, la cabine de cette localité avait été victime de vol et certains de ses matériels ont été emportés.

 

Les sources contactées affirment que le rétablissement de l’électricité à Mbobero pourra améliorer, tant soit peu, les conditions de vie de la population et au développement de toute la localité et ceci pourra aussi contribuer à la révolution de la modernité telle que prônée par le chef de l’Etat. C’est pourquoi, il faut que la Société Nationale d’Electricité puisse mettre plus de célérité dans ce dossier afin cette population puisse accéder le plus rapidement possible à cette denrée longtemps sollicitée de bon gré.

 

L’asbl Héritiers de la Justice encourage cet acte de générosité qui consiste à promouvoir les droits économiques et sociaux. Elle recommande aux autorités provinciales d’emboiter le pas à ce bienfaiteur en mettant en œuvre ce droit partout afin de réduire l’insécurité nocturne liée aux ténèbres, et favoriser l’éclosion des initiatives locales de développement.

 

Enfin, Héritiers de la Justice recommande à la SNEL de diligenter une mission technique à Mbobero pour monter ce transformateur et rétablir le courant afin de permettre à cette population de jouir du droit à l’énergie électrique conformément à l’article 48 de la Constitution de la RD Congo du 18 février 2006 tel que modifiée en 2011.dans ce pays aux immenses potentialités énergétiques mais avec d’innombrables trous noirs en ville et dans les campagnes.

 

Bukavu, le 16/11/2015

 

Héritiers de la Justice

Héritiers de la Justice (HJ) est une organisation spécialisée dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans la Région des Grands Lacs.
Créée en 1991, Héritiers de la Justice figure parmi les toutes premières organisations des droits de la personne, nées juste après la libéralisation des activités politiques et le début du processus de démocratisation au Congo (Zaïre a l’époque) et dans la Région des Grands Lacs en général.
Héritiers de la Justice a été fondée par trois personnalités de la Région, soucieuses du niveau de répression des populations civiles sous le régime dictatorial de Mobutu ainsi que le degré d’ignorance dans laquelle croupissaient les masses paysannes, voire les populations en milieux urbains.
Apres une étude menée sur le terrain dans quelques 30 villages du Kivu, Héritiers de la Justice était convaincu que c’est a cause du fait que la population était quasi totalement ignorante de ses droits et devoirs qu’elle était victimisee.
Actuellement Héritiers de la Justice travaille avec plus de 60 organisation à la base dans les villages et villes du Kivu en particulier et dans la région des Grands Lacs en général. Ses activités sont tissées au tour de 4 domaines principaux à savoir:

  • Formation et capacitation des leaders locaux;
  • Dissémination de l'information visant à éduquer la masse sur les questions des droits de l'homme;
  • Coéxistence et acceptation mutuelle entre les communautés, la promotion de la paix à travers la facilitation d'un dialogue intercommunautaire et
  • Enseignement des droits humains et la paix dans les écoles primaires et sécondaires ainsi que le travail de lobbying et advocacy aux niveaux local, régional et international.