UPLC, UNE NOUVELLE REBELLION A L'EST DE LA RDC :

PDFImprimerEnvoyer

Source: Bulletin d'Information et de Recherche-CEPADHO, du 22 Mai 2016:

Depuis peu, des informations circulent et se confirment de plus à plus au tour de la naissance d'une nouvelle rébellion au nom de l'Union des Patriotes pour la Libération du Congo, UPLC en sigle.

La dite rébellion regroupant plusieurs milices des Provinces du Nord-Kivu et de l'ITURI aurait actuellement d'importants bastions dans 4 Chefferies à savoir: BABILA-BABOMBI, BANDAKA-BOMBO, BANDAKA-BAFAKOA (en Territoire de MAMBASA) et WALESE-VUKUTU (en Territoire d'IRUMU) dans la Province de l'ITURI.

Des enquêtes menées par le CEPADHO, les combattants de ce mouvement politico-militaire sont déjà présents dans les Groupements BANGOLE et BAKAHEKU en Chefferie des BABILA-BABOMBI ainsi que ENJEWA (Chefferie des BANDAKA-BOMBO), BANDUMISA (en Chefferie des BANDAKA-BAFAKOA) et BASIRI (en Chefferie des WALESE-VUKUTU).

Quant à la structuration de cette rébellion, des informations recueillies par le CEPADHO renseignent que du côté militaire, le Chef de la milice May-May/SIMBA Mr MANGALIBI (Frère de feu Paul SADALA alias MORGAN) est le Commandant.  Son assistant MANU (pygmée) tient la commande d'un bataillon sur les 3 qui composent le mouvement. Ils sont tous originaires du Territoire de MAMBASA en ITURI.

Le choix de MANGALIBI au commandement relève de la géo-stratégie. Il fallait l'appropriation de la chose par des seigneurs de guerre locaux pour se servir sans résistance des forêts de MAMBASA/ITURI.  

Par ailleurs, d'autres sources indiquent que Le Général autoproclamé MANGALIBI serait assisté de Mr KATEMBO KILALO, un grand May-May originaire du Territoire de LUBERO venu du Nord-Kivu avec plusieurs combattants et qui aurait son Quartier Général proche de la confluence des rivières EBIENA et ITURI, en cheval entre les Groupements BABILA-TETURI et BABILA-BAKAHEKU dans la Chefferie des BABILA-BABOMBI, en Territoire de MAMBASA. KILALO serait aussi l'un des tenants des fétiches du Groupe.

Les principales voies de ravitaillement de la nouvelle rébellion sont notamment: MANGOREJIPA (Territoire de LUBERO), CANTINE (Territoire de BENI), BUTEMBO au Nord-Kivu ainsi que BIAKATO- LWEMBA et MAMBASA (en Territoire de MAMBASA) en ITURI.

Depuis plus de 6 mois la nouvelle rébellion poursuit le recrutement parmi les orpailleurs dans les différents Carrés Miniers en Territoires de MAMBASA et LUBERO.

Les rebelles imposent les redevances aux habitants et exploitants miniers des zones sous leur contrôle.  Ils payent en raison de 3grammes d'or chacun de leurs combattants par Mois.

S'agissant de la branche politique de l'UPLC, les sources du CEPADHO ont réussi à identifier deux redoutables May-May du Nord-Kivu. Il s'agit de tristement Célèbres KAMBALE MALONGA (cité comme cerveau de l'attaque de l'aéroport de GOMA  en Juin 2015) et KYANDENGA MUFALME.

Pour l'instant, nos recherches n'ont pas encore réussi à établir si ce mouvement politico-militaire a un quelconque lien avec les Terroristes de l'ADF-NALU.

Cependant, nos enquêtes ont révélé un probable lien avec certains Combattants FDLR dont bon nombre auraient réussi à s'infiltrer dans les forêts et carrés miniers du Territoire de MAMBASA.  

La récente attaque des May-May/SIMBA à BIAKATO (Chef-lieu de la Chefferie des BABILA-BABOMBI) en Avril dernier consistait à une tentative de démonstration de force, n'eut été le revers leur infligé par la 31è  Brigade de l'Unité de Défense Principale/FARDC du Général AKILI MUNDOS.  

Face au danger que représente cette nouvelle rébellion, le CEPADHO alerte le Gouvernement Congolais et l'invite à renforcer d'urgence l'autorité de l'Etat dans cette partie du pays.  

Notre Organisation encourage par ailleurs l'Etat-Major Général des FARDC à planifier d'urgence une opération de démantèlement de cette nouvelle rébellion qui représente une menace contre la paix et la sécurité du pays.  

Pour le CEPADHO,

Maître OMAR KAVOTA, Coordonnateur-Directeur Exécutif.
Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

UPLC, UNE NOUVELLE REBELLION A L'EST DE LA RDC :

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Afrique

Afrique – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24
Actualité, news en AFRIQUE, toutes les actualités africaines en direct, Maghreb, Sahel, AFRIQUE centrale, AFRIQUE de l'ouest,débats, reportages
Afrique – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24

Nouvelles

Mort d’homme et incendie des maisons et motos à Nyamutiri dans le territoire d’Uvira 30.11.99 - Durant la journée du mardi 07 mars 2017, à partir de 14h00, l’on a enregistré 1 mort, 3 maiso...
Journée Internationale de la Femme (JIF) 2017 30.11.99 - Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici 2030 Le...
Les étudiants de l’ISP Bukavu protestent pacifiquement contre la majoration des frais académiques décidée par le Comité de gestion Les étudiants de l’ISP Bukavu protestent pacifiquement contre la majoration des frais académiques décidée par le Comité de gestion 30.11.99 - Dans la matinée de ce vendredi 2 décembre 2016, les étudiants de l’Institut Supérieur Pédag...
La responsable de l’Hôtel Witness séquestré par les agents du parquet général de Bukavu de 05h50 à 12h30 à son domicile 06.12.16 - Ce mardi 15 novembre 2016, Madame Elysée Mudimbi Owanga, responsable de l’Hôtel Witness, a ét...
L’insécurité reste récursive au Sud-Kivu 30.11.99 - L’insécurité reste récursive au Sud-Kivu Des morts et des blessés par des coupeurs de route ...

Héritiers de la Justice (HJ) est une organisation spécialisée dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans la Région des Grands Lacs.
Créée en 1991, Héritiers de la Justice figure parmi les toutes premières organisations des droits de la personne, nées juste après la libéralisation des activités politiques et le début du processus de démocratisation au Congo (Zaïre a l’époque) et dans la Région des Grands Lacs en général.
Héritiers de la Justice a été fondée par trois personnalités de la Région, soucieuses du niveau de répression des populations civiles sous le régime dictatorial de Mobutu ainsi que le degré d’ignorance dans laquelle croupissaient les masses paysannes, voire les populations en milieux urbains.
Apres une étude menée sur le terrain dans quelques 30 villages du Kivu, Héritiers de la Justice était convaincu que c’est a cause du fait que la population était quasi totalement ignorante de ses droits et devoirs qu’elle était victimisee.
Actuellement Héritiers de la Justice travaille avec plus de 60 organisation à la base dans les villages et villes du Kivu en particulier et dans la région des Grands Lacs en général. Ses activités sont tissées au tour de 4 domaines principaux à savoir:

  • Formation et capacitation des leaders locaux;
  • Dissémination de l'information visant à éduquer la masse sur les questions des droits de l'homme;
  • Coéxistence et acceptation mutuelle entre les communautés, la promotion de la paix à travers la facilitation d'un dialogue intercommunautaire et
  • Enseignement des droits humains et la paix dans les écoles primaires et sécondaires ainsi que le travail de lobbying et advocacy aux niveaux local, régional et international.